Finance de marché et fonds d’investissement durables : la coupure au territoire

Theurillat, Thierry (Haute école de gestion Arc, HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale) ; Crevoisier, Olivier (Université de Neuchâtel, Institut de sociologie, Suisse) ; Salomon, Victoriya (Université de Neuchâtel, Institut de sociologie, Suisse)

Cet article s’inscrit en géographie de la finance et montre, à l’aide de diverses études de cas, com-ment l’industrie financière, en s’appropriant le concept de développement durable de manière par-ticulière, a construit sa propre approche de la « valeur financière durable » dans le cadre des fonds d’investissement socialement responsable (ISR). Il explique la manière dont l’industrie financière auto-valide son action en matière de finance « durable » par le recours à des organisations (agences de notation extra-financière et ONGs), des personnalités (experts, leaders d’opinion) ou des institu-tions (organisations internationales) qui, par leur réputation ou leur position, légitiment la « valeur durable ». Or, si ces acteurs parviennent à animer le débat médiatique, scientifi que et politique, ils restent largement sous l’influence de l’industrie financière et ne remettent pas en cause l’essence même des produits financiers, la coupure au territoire. L’absence de territorialisation et de contex-tualisation territoriale empêchent toute approche forte de la durabilité, fondée sur les acteurs locaux et une opérationnalisation sur un territoire donné.
As a part of the geography of finance, this article shows, on the basis of several case studies, how the financial industry, by appropriating the concept of sustainable development in a parti-cular way, has built its own approach to “sustainable financial value” within the framework of socially responsible investment funds (SRI). It explains how the financial industry self-validates its action on “sustainable” finance through the use of organizations (extra-financial rating agen-cies and NGOs), personalities (experts, opinion leaders) or Institutions (international organiza-tions) which, by their reputation or position, legitimize “sustainable value”. However, if these actors manage to animate the media, scientific and political debate, they remain largely under the influence of the financial industry and do not call into question the very essence of financial products, the disconnection with the territorial context. The absence of territorialization and terri-torial contextualization prevents any strong approach to sustainability, based on local actors and an operationalization in a given territory.


Mots-clés:
Titre traduit:
Market finance and sustainable investment funds : disconnection with the territorial context
Type d'article:
scientifique
Faculté:
Economie et Services
Ecole:
HEG Arc - Haute école de gestion Arc
Institut:
Institut du Management et des Systèmes d'Information
Classification:
Economie/gestion
Date:
2017
Pagination:
24 p.
Publié dans
Géographie Économie Société
Numérotation (vol. no.):
2017, Vol. 19, no 4, pp. 537-560
DOI:
ISSN:
1295-926X
Le document apparaît dans:

Note: The status of this file is: restricted


 Notice créée le 2017-10-16, modifiée le 2018-08-31

Fichiers:
Télécharger le document
PDF

Évaluer ce document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Pas encore évalué)