Les tensions ressenties dans la gestion des activités de R&D

Mangin, Nicolas (Ecole hôtelière de Lausanne, HES-SO // University of Applied Sciences Western Switzerland)

Le contrôle de gestion est souvent accusé d’engendrer un déséquilibre des efforts R&D en faveur de l’exploitation et au détriment de l’exploration, compromettant ainsi la viabilité à long terme des organisations. Le perfectionnement des systèmes de mesure et des modalités d’utilisation des informations disponibles, censé rectifier ces biais, accentue cependant encore un peu plus les tensions auxquelles les responsables opérationnels sont confrontés. Nous avons dès lors mené une étude de cas exploratoire au sein d’un grand centre R&D afin de remonter aux sources réelles des tensions ressenties par les acteurs impliqués dans sa gestion. Nous cherchions notamment à mieux cerner l’impact du rôle joué par les contrôleurs de gestion. Nous en arrivons à la conclusion que sous certaines conditions, ces derniers jouent plusieurs rôles bénéfiques et nécessaires à l’équilibre de ces activités. De plus, paradoxalement, ces rôles croissent en importance à mesure que les activités sont plus exploratoires. Bien joués, ils atténuent les tensions ressenties par les responsables opérationnels.


Faculté:
Economie et Services
Ecole:
EHL
Classification:
Economie/gestion
Adresse bibliogr.:
Saarbrücken, Éd. universitaires européennes, 2014
Date:
Saarbrücken
Éd. universitaires européennes, 2014
2014
Pagination:
368 p.
ISBN:
9783841742711
Le document apparaît dans:



 Notice créée le 2015-10-30, modifiée le 2018-12-05


Évaluer ce document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Pas encore évalué)