Quelle est la perception de la responsabilité sociale des entreprises pour les gestionnaires de fonds en Suisse ?

Pasquini-Descomps, Hélène ( Haute école de gestion de Genève, HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale) ; Teulon, Frédéric ( IPAG Business School, Paris)

Nous étudions le lien entre l’engagement durable et social des entreprises (RSE) et leur performance, tout d’abord par une analyse de la recherche dans le domaine, suivie d’une étude qualitative de ce lien sous la forme d’interview de gestionnaires de fonds en Suisse. Nous trouvons que le lien positif entre la performance des entreprises et leur engagement RSE n’est prouvé et perçu que dans certain contextes. D’autre part, il semblerait que les investisseurs n’attendent pas forcément une performance plus importante, mais une neutralité, c’est-à-dire que la RSE ne nuise pas à la performance. Ils seraient ainsi prêts à investir de préférence dans les entreprises qui créent le plus de valeur dans les objectifs non financiers. Un autre résultat important est que la RSE serait difficile à évaluer de nos jours par les investisseurs « traditionnels », principalement due au manque d’information récente et pertinente sur la RSE des entreprises. La nécessité de faire leur propre recherche crée une certaine barrière, un coût additionnel, que tous les investisseurs ne veulent pas dépasser ou assumer compte tenu de l’absence de gain attendu sur la performance de leurs portefeuilles.
We study the link between the sustainable and social activities of a firm (know as Corporate Social Responsibility CSR ) and its financial performance. We first review and analyze the existing research on the topic, followed by a qualitative study of this relationship consisting of interviews of fund managers in Switzerland. We find in the literature that a positive relationship is perceived between the commitment to CSR of companies and their performance, but overall scientific evidence is still lacking, as positive results are only achieved in some specific contexts. On the other hand, it appears from our interview that investors may not expect a higher performance when investing in high CSR firms, but a neutral relationship. In other words, they want the proof that engaging in CSR is not detrimental to the performance of the firm. In that case, they are willing to invest preferably in companies that create the most value in non-financial objectives. Another important result is that investors cannot asses the CSR the firm precisely due to a lack of recent and relevant information on companies' CSR activities .The need to do their own research for CSR evaluation could be a barrier for sustainable investment, as investors would spend extra time to ensure of a firm sustainability for a neutral impact on their portfolios gain.


Mots-clés:
Type d'article:
scientifique
Faculté:
Economie et Services
Ecole:
HEG GE Haute école de gestion de Genève
Institut:
CRAG - Centre de Recherche Appliquée en Gestion
Classification:
Économie/gestion
Date:
2013
Pagination:
14 p.
Titre du document hôte:
Revue Gestion 2000
Numérotation (vol. no.):
2013, Vol. 30, no 6, pp. 99-113
DOI:
Le document apparaît dans:



 Notice créée le 2015-11-12, modifiée le 2018-04-09

Fichiers:
Télécharger le document
PDF

Évaluer ce document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Pas encore évalué)