La physiothérapie comme traitement initial des douleurs chroniques de l’aine liées aux adducteurs de hanche chez l’athlète

Demont, Marianne (Ensemble Hospitalier de la Côte, Hôpital de Morges, Suisse) ; Rotzetta, Karen (Cabinet de physiothérapie Centre ITS, Fribourg, Suisse) ; Balthazard, Pierre (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale)

Introduction : Les douleurs chroniques de l’aine liées aux adducteurs de hanche (ou LSARGP d’après la traduction Long-Standing Adductor-Related Groin Pain) représentent une symptomatologie fréquente chez l’athlète dont les critères diagnostics ont récemment été remis à jour. La physiothérapie est le traitement initial bien que son efficacité n’ait pas été démontrée. L’objectif de ce travail est de déterminer l’efficacité de la physiothérapie comme traitement initial des LSARGP. Méthodes : la recherche documentaire s’est faite sur les bases de données Pubmed, Pedro, Cochrane, Cinhal, Embase et Kinedoc. La qualité des articles a été cotée selon la grille McMaster Review Critical Form. L’efficacité du traitement a été évaluée par quatre critères d’efficacité : 1) le temps pour un retour au sport; 2) le pourcentage de retour au sport; 3) l’échelle de succès du traitement et ; 4) l’impression subjective du patient. Résultats : les meilleurs résultats retenus des 4 critères d’efficacité sont : 1) 12.8 à 18.5 semaines; 2) 86% à court terme et 64% à long terme; 3) 68% de valeurs « excellent »; 4) 76% de cas avec mention « beaucoup mieux ». Discussion: au vu des résultats obtenus, un protocole actif supervisé et des exercices spécifiques intégrant le geste du sportif sont les traitements les plus efficaces pour les LSARGP. Une thérapie multimodale demande encore à être vérifiée. Conclusion: les résultats montrent que la physiothérapie est un traitement initial efficace pour les LSARGP. D’autres études sont toutefois nécessaires pour valider.

Introduction: long-standing adductor-related groin pain (LSARGP) is a frequent and complex problem in athletes. Its diagnosis criteria have been reactualized recently. Currently, physical therapy is the primary recommended treatment. However, its effectiveness is not clearly demonstrated. The objective of this study is to determine the effectiveness of physiotherapy as an initial treatment for LSARGP. Methods: documentary research was carried out on the databases Pubmed, Pedro, Cochrane, Cinhal, Embase and Kinedoc. The quality of the studies was rated according to the McMaster Review Critical Form. The effectiveness of the treatment was evaluated through four measurement tools: 1) time for return to sport; 2) percentage of return to sport; 3) scale of the treatment’s success; 4) the patient’s subjective impression. Results: the best results from the four measurement tools are: 1) 12.8 to 18.5 weeks; 2) 86% in short term and 64% in long term; 3) 68% mention « excellent »; 4) 76% mention «much better.» Discussion: In view of the obtained results, an active supervised protocol and specific exercises integrating the athlete skill are the most efficient treatment for LSARGP. A multimodal therapy still needs to be verified. Conclusion: The results confirm the effectiveness of physiotherapy as an initial treatment for LSARGP. However, more studies are necessary to further validate the use of physiotherapy as an initial treatment, while applying the latest diagnosis recommendations.


Keywords:
Translated Title:
The physiotherapy as an initial treatment for long standing adductor-related groin pain in athlete
Article Type:
scientifique
Faculty:
Santé
Branch:
Physiothérapie
School:
HESAV
Institute:
Aucun institut
Subject(s):
Santé
Date:
2018-01
Pagination:
11 p.
Published in:
Mains libres
Numeration (vol. no.):
2018, no. 2, pp. 39-49
ISSN:
1660-8585
Appears in Collection:

Note: The file is under embargo until: 2020-07-01


 Record created 2018-12-09, last modified 2019-03-26

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)