Comparaison de l'évaluation de la performance d'épuration de systèmes de traitement des eaux par turbidimétrie en continu et par prélèvement ponctuels

Froidevaux, Manuel (Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR), HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale) ; Spahni, Bruno (Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR), HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale) ; Favre Boivin, Fabienne (Haute école d’ingénierie et d’architecture de Fribourg (HEIA-FR), HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale)

La gestion adéquate des systèmes de traitement des eaux de chaussées (SETEC) repose sur une estimation robuste et représentative de leur performance de traitement. L'Office fédéral des routes en est responsable en Suisse et propose une méthode de mesure par prélèvements ponctuels (ASTRA 2016). L'objectif de cette étude est d'analyser la performance de traitement (ƞ) d'un SETEC à l'aide de la méthode par prélèvements ponctuels (OFROU) et d'une méthode de mesure en continu par turbidimétrie (Turbi). L'étude calcule les incertitudes liées aux deux méthodes et discute l'impact de choix opérationnels: saisons d'échantillonage, choix des volumes prélevés et durée des campagnes de prélèvement selon la méthode OFROU, Les deux méthodes calculent les ƞ satisfaisants, dans les mêmes ordres de grandeur (79% et 93% selon la méthode OFROU ou Turbi respectivement) et des incertitutes similaires. Avec la méthode Turbi, l'erreur d'estimation d'n est de 3.4%. ƞestival est supérieur à ƞhivernal en raison d'une forte évapotranspiration d'un bassin de laminage végétalisé. Un échantillonage de 50% des pluies produit avec la méthode OFROU une erreur de -13% ±28% sur la concentration moyenne, qui augmente à -13% ±54% pour 20% des pluies échantillonées, Avec un prélèvement tous les 100 m3, l'erreur est de 13% et passe à 41% et 73% avec un prélèvement tous les 300 ou 1000 m3 respectivement.

Runoff water treatment systems (SETEC) rely on a strong and representative analysis capacity of their treatment performance. The federal roads office being responsible for this task suggest a measurement method based on point sampling (ASTRA 2016). The aim of the present study is to analyze the treatment performance (ƞ) of a SETEC with the point sampling method (i.e., the OFROU method), combined with continuous turbidity measurements (i.e., Turbi method). Uncertainties estimations are carried out for both methods. The various operational choices are discussed, namely sampling season, volumes sampled, and sampling campaign duration. Both methods offer satisfying ƞ with similar values (79% and 93% with OFROU method and Turbi method, respectively) and comparable uncertainties over. With Turbi method, ƞ estimation error is equal to 3.4%. As expected, ƞsummer is larger than ƞwinter due to massive evapotranspiration in a retention basin. Sampling 50% of rain events produces an error of 13% ± 28% that increases to 13% ± 54% with 20% of rain sampled. Sampling every 100 m3 produces a 13% error that increases to 41% and 73% with sampling every 300m3 and 1000 m3 respectively.


Keywords:
Translated Title:
Comparing the evaluation of the purification performance of runoff water treatment systems using continuous turbidimetry or point sampling
Conference Type:
full paper
Faculty:
Ingénierie et Architecture
School:
HEIA-FR
Institute:
iTEC - Institut des technologies de l'environnement construit
Publisher:
Lyon, France, 1-5 juillet 2019
Date:
2019-07
Lyon, France
1-5 juillet 2019
Pagination:
4 p.
Published in:
Actes de la 10 ème conférence internationale Novatech, 1-5 juillet 2019, Lyon, France
External resources:
Appears in Collection:



 Record created 2019-09-03, last modified 2019-09-03

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)