La francophonie dans la recherche scientifique en kinésithérapie/physiothérapie

Bruyneel, Anne-Violette (Haute école de santé Genève, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale)

La physiothérapie est actuellement la discipline paramédicale la plus couramment pratiquée dans le monde, alors que l’augmentation des maladies chroniques augmente de manière substantielle la demande de rééducation et de réadaptation. Actuellement, la plupart des pays réforment leur système de santé pour faire face à l’augmentation du nombre de patients et à la restriction des coûts. Pour défendre la physiothérapie et avoir un impact sur ces décisions, la recherche constitue un élément central. Alors qu’il existe une prédominance de l’approche anglo-saxonne dans la recherche, diverses instances internationales soulignent l’importance de garder un ancrage national et culturel fort favorisant une meilleure accessibilité à l’information scientifique auprès des professionnels de santé et des patients. Les enjeux de la recherche en francophonie sont aussi largement associés aux enjeux politiques, sociétaux, professionnels et au développement de la formation. Le rapprochement entre les pays francophones est intéressant pour quatre aspects principaux qui sont : bénéficier des avancées, des expériences et des recherches des autres pays ; réaliser des collaborations directes afin d’augmenter l’impact des recherches ; intégrer les pays émergents dans le développement de la recherche ; et favoriser une accessibilité à l’information scientifique sur l’ensemble du territoire francophone. Même si les projets de recherche doivent continuer à être transmis dans le monde via des publications internationales en anglais, la francophonie doit continuer à être présente pour offrir une transmission large et efficace des données les plus probantes dans un objectif d’amélioration des soins.

Physiotherapy is currently the most common paramedical discipline practiced worldwide, while the increase in chronic diseases substantially increases the demand for rehabilitation treatment. Currently, most countries are reforming their health systems to cope with the increase in the patient's number and cost reduction. To defend physiotherapy and have an impact on these decisions, research is a priority focus. While there is a predominance of the Anglo-Saxon countries in research, various international institutions promote collaboration in research endeavors at a local and national level and cultural foundation that promotes better access to scientific information for health professionals and patients. The challenges of research in the French-speaking world are largely associated with political, societal, professional and education development issues. The rapprochement between french-speaking countries is interesting for four main aspects: to benefit from the advances, experiences and research of other countries; to carry out direct collaborations in order to increase the impact of research; to integrate emerging countries into the development of research; and to promote accessibility to scientific information throughout the French-speaking territory. Although research projects must continue to be disseminated worldwide through international publications in English, the French-speaking world must continue to be strong in order to provide a broad and effective transmission of the best evidence in order to improve care.


Keywords:
Article Type:
scientifique
Faculty:
Santé
School:
HEdS - Genève
Institute:
Aucun institut
Date:
2019-08
Pagination:
5 p.
Published in:
Kinésithérapie, la Revue
Numeration (vol. no.):
2019, vol. 12, no. 212-213, pp. 9-13
DOI:
ISSN:
1779-0123
External resources:
Appears in Collection:

Note: The file is under embargo until: 2020-09-01


 Record created 2019-10-01, last modified 2019-10-03

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)