Littératie en santé et partenariat infirmière-patient : une étude descriptive corrélationnelle

Délétroz, Carole (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale ; Faculté des sciences infirmières, université Laval, Laval, Canada) ; Renoud-Grenier, Valérie (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale ; Acteur santé SARL, Ollon, Suisse) ; Morin, Diane (Faculté des sciences infirmières, université Laval, Laval, Canada ; Faculté de médecine, université Laval, Laval, Canada ; Faculté de biologie et de médecine, université de Lausanne, Lausanne, Suisse ; Centre de recherche, centre de santé et de services sociaux de Chaudière-Appalaches, Lévis, Canada) ; Bodenmann, Patrick (Centre des populations vulnérables, policlinique médicale universitaire, faculté de biologie et de médecine, université de Lausanne, Suisse)

Introduction : Une littératie en santé limitée diminue l’efficacité des programmes d’éducation destinés aux patients, alors même qu’un partenariat infirmière-patient permet l’augmentation des compétences personnelles des patients dans la gestion des maladies chroniques. Objectif : Le but de cette étude était d’explorer si le niveau de littératie en santé est corrélé au partenariat infirmière-patient. Méthode : L’étude descriptive corrélationnelle a été conduite auprès de patients âgés (M : 81,31 ans) hospitalisés (n = 38) ou suivis par un service de soins à domicile (n = 32) en Suisse. Le Short Test of Functional Health Literacy Assessment (S-Tofhla) a été utilisé pour mesurer la littératie en santé. L’item partenariat du questionnaire d’appréciation des patients sur les soins infirmiers reçus (Qapsir) a été administré pour évaluer la perception du partenariat infirmière-patient. Principaux résultats: L’étude a relevé que 90 % des participants avaient une littératie en santé limitée. De plus, la grande satisfaction du partenariat infirmière-patient n’est pas corrélée à la littératie en santé.

Introduction : Limited health literacy reduces the effectiveness of patient education programs, while a nurse-patient partnership increases patients’ personal skills in chronic disease management. Method : The purpose of this study was to explore whether health literacy levels are correlated with nurse-patient partnership. The correlational descriptive study was conducted with elderly patients (M: 81.31 years old) hospitalized (n = 38) or followed by a home care service (n = 32) in Switzerland. The Short Test of Functional Health Literacy Assessment (S-Tofhla) was used to measure health literacy. The partnership item of the Questionnaire d’appréciation des patients sur les soins infirmiers reçus (Qapsir) was administered to assess the perception of the nurse-patient partnership. Main results : The study found that 90% of participants had limited health literacy. Moreover, the high satisfaction of the nurse-patient partnership is not correlated with health literacy.


Keywords:
Article Type:
scientifique
Faculty:
Santé
Branch:
Sage-femme
Soins infirmiers
School:
HESAV
Institute:
Aucun institut
Subject(s):
Santé
Date:
2019-06
Pagination:
9 p.
Published in:
Revue francophone internationale de recherche infirmière
Numeration (vol. no.):
2019, vol. 5, no. 2, e83-e91
DOI:
ISSN:
2352-8028
Appears in Collection:

Note: The status of this file is: restricted


 Record created 2019-10-16, last modified 2019-10-23

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)