Colloques interprofessionnels en milieu hospitalier : rapport final

Schoeb, Veronika (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Keel, Sara (Université de Bâle) ; Staffoni, Liliane (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Ballif, Edmée (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Bécherraz, Camille (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Bielser, Félicia (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Didier, Amélia (HESAV Haute Ecole de Santé Vaud, HES-SO Haute école spécialisée de Suisse occidentale) ; Schmid, Anja

Comment la collaboration interprofessionnelle est-elle vécue actuellement en contexte stationnaire ? Comment cela influence-t-il l’efficacité et la qualité des soins ? Quelles opportunités et quels défis les colloques interprofessionnels présentent-ils ? Ces trois questions constituent le sujet de recherche principal de ce projet. Les résultats de l’étude permettent de mieux comprendre les processus de groupe lors de colloques interprofessionnels et d’identifier les défis à relever lors de la constitution et de la conduite d’une équipe. Le projet de recherche fournit des résultats pour deux contextes différents dans le domaine des soins (réadaptation et médecine interne) et pour deux régions linguistiques (Suisse alémanique et Suisse romande) ; il permet ainsi de formuler des recommandations pour toute la Suisse. Question de recherche, objectif et démarche méthodologique La principale question de recherche de ce projet est la suivante : comment la collaboration interprofessionnelle en contexte stationnaire s’organise-t-elle actuellement pour améliorer la qualité et l’efficacité des soins ? Où est-il nécessaire d’agir, et qui doit en assumer la responsabilité (principale) ? L’étude visait à mieux comprendre l’impact des différentes manières de faire (pratiques, processus, organisation, etc.) sur l’efficacité et le bon déroulement des colloques interprofessionnels. Il s’agissait d’identifier les défis présentés par leur réalisation, en particulier via l’analyse des structures d’organisation et des pratiques interprofessionnelles. En outre, le projet cherchait à déterminer quels colloques sont perçus comme efficaces, ainsi qu’à lister les défis liés à la formation et à la conduite d’une équipe interprofessionnelle. Deux approches analytiques complémentaires ont été choisies : d’une part, l’enregistrement vidéo de colloques interprofessionnels et l’analyse systématique de leurs conversations ; d’autre part, l’évaluation d’entretiens semi-directifs effectués avec des responsables hiérarchiques et des responsables d’équipe, sur la base des enregistrements vidéo. Le projet de recherche a identifié au total trois facteurs principaux pour l’efficacité des colloques interprofessionnels : (1) les relations interprofessionnelles, (2) les compétences collaboratives et (3) l’organisation des colloques. La formation ciblée à l’organisation de colloques interprofessionnels semble très importante pour les équipes, car elle permet de développer les compétences requises lors de ceux-ci (p. ex. communication efficace, capacité d’adaptation etc.).


Faculty:
Santé
School:
HESAV
Institute:
Unité de recherche en santé, HESAV
Publisher:
Berne, Office fédéral de la santé publique OFSP
Date:
2019-12
Berne
Office fédéral de la santé publique OFSP
Pagination:
105 p.
External resources:
Appears in Collection:



 Record created 2020-02-20, last modified 2020-02-20

Fulltext:
published version abstract - Download fulltextPDF
published version - Download fulltextPDF
Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)