L’océrisation d’imprimés anciens : les sciences de l’information au service des Humanités

Burgy, Florence (Haute école de gestion de Genève, HES-SO // Haute Ecole Spécialisée de Suisse Occidentale)

Cet article présente un projet de recherche, en collaboration avec le Bodmer Lab, qui a consisté à océriser des imprimés latins de la Renaissance, afin d’en obtenir une transcription et de la rendre explorable par la recherche plein texte. Quatre logiciels d’océrisation gratuits et open source ont été testés, avec comme métriques la précision, le rappel, et la F-mesure (F1) au niveau des caractères et au niveau des mots. Tesseract et OCR4all étaient les plus performants, mais ce dernier présentait un problème technique qui rendait son utilisation complexe. Tesseract, qui présentait alors une F1 de 78.62% (caractères) et 31.78% (mots) a donc été retenu pour la suite du projet. Différentes méthodes ont été testées pour améliorer les résultats obtenus. Toutes les méthodes n’étaient pas nécessairement efficaces, mais grâce à certaines, une F1 de 80.06% au niveau des caractères et de 34.58% au niveau des mots a pu être obtenue.


Article Type:
professionnel
Faculty:
Economie et Services
School:
HEG - Genève
Institute:
CRAG - Centre de Recherche Appliquée en Gestion
Subject(s):
Economie/gestion
Date:
2020-12
Pagination:
38 p.
Published in:
RESSI : revue électronique suisse en science de l'information
Numeration (vol. no.):
2020, no 21, article 183
External resources:
Appears in Collection:



 Record created 2021-03-15, last modified 2021-03-26

Fulltext:
Download fulltext
PDF

Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)