Ce que l'art fait à l'archive

Kihm, Christophe (HEAD - Genève, Haute école d'art et de design, HES-SO // Haute école spécialisée de Suisse occidentale)

Avec The Battle of Orgreave (La Bataille d’Orgreave, 2001), l’artiste britannique Jeremy Deller reconstituait le dénouement d’un conflit social de longue durée qui avait opposé en 1984 les forces de l’ordre et l’armée anglaises aux mineurs en grève de la région du Yorkshire. L’issue de cette lutte ­ un affrontement rude, à champ ouvert, suivi d’une charge de cavalerie et près de cent arrestations ­ symbolisait la défaite du monde ouvrier face à l’administration Thatcher. Si elle devait être rejouée, selon Jeremy Deller, c’est en partie parce que la vérité des faits avait été, à l’époque, falsifiée par les médias britanniques, ces derniers ayant prétendu que les mineurs avaient chargé les premiers, justifiant ainsi la violence de la riposte policière et militaire ordonnée par le gouvernement. Les archives disponibles depuis quelques années montrent au contraire que l’assaut a été donné par les forces de l’ordre, avec une charge de la police montée. Pour réaliser une reconstitution (« reenactment ») conforme à la vérité des événements, Jeremy Deller a rencontré différents protagonistes en essayant de les convaincre de participer à son entreprise. Il a mené une enquête, réalisé des entretiens avec les mineurs et leurs familles, avec les policiers présents sur place à l’époque (un seul acceptera de lui parler, aucun ne voudra participer à la reconstitution…), mettant aussi à contribution des sociologues et des historiens.


Keywords:
Article Type:
scientifique
Faculty:
Design et Arts visuels
School:
HEAD - Genève
Institute:
HEAD Institut de recherche en art et en design - IRAD
Date:
2010-08
Pagination:
12 p.
Published in:
Critique
Numeration (vol. no.):
2010, 759-760, pp. 707-718
DOI:
ISSN:
0011-1600
Appears in Collection:



 Record created 2021-03-31, last modified 2021-04-28


Rate this document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Not yet reviewed)