Typologie de la reprise

Kihm, Christophe (HEAD - Genève, Haute école d'art et de design, HES-SO // Haute école spécialisée de Suisse occidentale)

Le terme de reprise est communément employé pour désigner une forme musicale. Il faut alors l’entendre comme un équivalent du terme anglais cover, qui désigne toute nouvelle version d’un morceau obtenue à partir d’un original. Le problème posé par l’ensemble formel désigné par le terme « reprise » ainsi entendu réside dans sa capacité à accueillir, sans les distinguer ni les interroger, de nombreuses pratiques musicales pourtant hétérogènes. C’est l’une des raisons pour laquelle cet ensemble a fini par désigner un genre où se perdent les spécificités de la reprise comme « art de refaire », mais aussi, et plus encore, comme « art de revivre ». Pour éviter le piège de l’indistinction propre à cette approche et préciser ce qu’il en est de la reprise en musique, il faut repenser le problème depuis les pratiques musicales, mais aussi le reprendre sur un plan théorique, à partir des acceptions qu’il a pu trouver dans différentes disciplines.


Mots-clés:
Type d'article:
scientifique
Faculté:
Design et Arts visuels
Ecole:
HEAD - Genève
Institut:
HEAD Institut de recherche en art et en design - IRAD
Date:
2010-01
Pagination:
18 p.
Veröffentlicht in:
Volume !
Numérotation (vol. no.):
2010, 7:I, 1, pp. 21-38
DOI:
Le document apparaît dans:



 Datensatz erzeugt am 2021-03-31, letzte Änderung am 2021-06-23


Dieses Dokument bewerten:

Rate this document:
1
2
3
 
(Bisher nicht rezensiert)