Travail de plateforme et promotion de la santé

Hannart, Stéphanie (Haute école de Santé, HES-SO Valais-Wallis, Sion, Suisse) ; Weissbrodt, Rafaël (Haute école de Santé, HES-SO Valais-Wallis, Sion, Suisse)

La généralisation de l’accès à Internet et de la numérisation a permis le développement du travail de plate-forme, également appelé «gig work» ou «crowd work». Ce terme désigne la mise en relation de client-e-s et de prestataires, par le biais d’une plateforme Internet détenue par une société tierce. En Suisse, près d’une personne sur cinq se constitue un revenu via les plateformes, à titre principal ou accessoire. Les individus peuvent y gagner en autonomie, en liberté et en possibilités de gains financiers, et les entreprises en flexibi-lité de la main d’œuvre et en réduction des coûts. Le contexte actuel de la pandémie de Covid-19 est suscep-tible d’accentuer le phénomène. Toutefois, des interrogations émergent au sujet de la santé des personnes concernées, en lien avec les contraintes temporelles, l’isolement des travailleur-euse-s et diverses pres-sions, surtout en l’absence d’alternative salariée. La gestion de la santé en entreprise se trouve confrontée à de nouveaux défis, liés en particulier à la difficulté d’accéder à ces personnes qui échappent aux dispositifs traditionnels de prévention et de santé au travail.


Faculté:
Santé
Ecole:
HEdS-VS
Institut:
Institut Santé
Adresse bibliogr.:
Berne, Promotion Santé Suisse
Date:
2021-05
Berne
Promotion Santé Suisse
Pagination:
10 p.
Collection:
Feuille d’information, 53
Ressource(s) externe(s):
Le document apparaît dans:



 Notice créée le 2021-06-15, modifiée le 2021-06-16

Fulltext:
Télécharger le document
PDF

Évaluer ce document:

Rate this document:
1
2
3
 
(Pas encore évalué)